• Diversion cinema

Quelles expériences culturelles proposer pour ce monde d'après ?


©Diversion cinema

Indéniablement, cette crise sanitaire a bouleversé l'organisation sociétale et nous a atteint dans notre intimité. Elle aura changé notre rapport au monde. Ces changements profonds auront des répercussions que nous espérons positives.


Aujourd'hui, le déconfinement est en cours et l’accès aux lieux de divertissement reste restreint. Musées, cinémas, salles de concerts, nombreux sont les lieux qui ne peuvent réaliser leur mission de démocratisation de la culture et  de sociabilisation.


Comment proposer des expériences collectives qui permettent de partager notre enthousiasme, notre émerveillement, notre curiosité sans pour autant rompre les nouvelles règles de distanciation sociale ?


Changeons d’échelle


Certains lieux ré-ouvrent et doivent diminuer drastiquement leur jauge pour respecter les recommandations sanitaires. Défaits de la pression du turn-over, cela n’est-il une formidable opportunité de remettre l’expérience utilisateur au cœur de nos réflexions et proposer une offre plus riche pour le visiteur ?


Ces questions, autour d’un business model viable avec un turn-over réduit, sont au centre de l’économie de la réalité virtuelle depuis plusieurs années. Des discussions et échanges sont nécessaires entre les acteurs de l'exploitation de la réalité virtuelle et ceux des loisirs plus traditionnels.

Faisons une plus grande place au rêve !


Et si nous pouvions proposer une expérience collective qui nous permettrait, en toute sécurité, de redécouvrir la nature sans la déranger, découvrir des œuvres d’art sous un angle différent, entrer dans d’autres intimités, et, pourquoi pas, vivre une expérience extra-corporelle ?


La réalité virtuelle a la capacité de rendre un vécu tangible à tous. Ce medium de l’empathie naturelle, nous rapproche en nous rendant accessible le vécu, la pensée, le monde d’autrui.



Un temps d'avance ?

La réalité virtuelle se retrouve avec un temps d’avance sur ces questionnements d’urgence comme sur une réflexion sur le long terme autour du domaine événementiel.


Les cartes sont à présent entre les mains des lieux de culture, sont-ils prêts à s’y tenter ?

©Diversion cinema

Point Hygiène

Sans le savoir la réalité virtuelle et les processus sanitaires remplissaient déjà, à l’époque, les recommandations mises en œuvres aujourd’hui pour le déconfinement.

  • Distanciation sociale : L’expérience VR par essence, nécessite une liberté de mouvement donc un espace libre et vide autour de soi.

  • Désinfection : Les masques VR ainsi que leurs accessoires sont passés à la lingette désinfectante puis sous une douche d’UV avant chaque utilisation.


© 2018 Diversion cinema // © Graphic design Aurélie Villemain // Mentions légales

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône